Le mois de janvier sonne l’heure des bonnes résolutions mais aussi des soldes ! C’est l’occasion idéale pour s’interroger sur sa consommation : comment faire pour consommer plus respectueusement et durablement ? Quel intérêt à avoir une garde-robe (éco)responsable ou zéro déchet ? Comment s’habiller mieux avec moins ? Découvrez mes conseils et mes astuces d’artisan couturière pour vous accompagner à créer votre garde-robe 100% responsable.

Une consommation de masse

L’air de la sur-consommation, c’est à dire le fait de consommer au-dessus de ses besoins normaux, est un facteur de surexploitation des ressources naturelles qui laisse des empreintes écologiques et énergétiques.

La consommation responsable c’est une démarche individuelle et collective. Il s’agit de s’engager personnellement à tendre vers plus de conscience et qualité dans nos actions et décisions de choix de vie. Cela peut s’appliquer à tous les domaines.

Mais comment faire ? La question se pose dans tous nos actes d’achats, c’est donc un sujet vaste et dense… Chacun doit y trouver son point de limite en fonction de ses envies et de ses possibilités. Amorcer la démarche, c’est déjà un engagement !

” A travers cet article, j’ai choisi d’évoquer avec vous le sujet de la consommation vestimentaire et une seule question : quels sont vos besoins ?

Pour arrêter les achats compulsifs et inutiles qui sont néfastes pour notre société, je vous donne les clés d’une consommation en accord avec vous-même et avec l’environnement. Tout réside dans l’analyse de son comportement d’achat, puis dans l’élaboration des tenues et de la quantité / qualité de sa garde–robe.

Les erreurs d’une consommation compulsive !

Même sans tomber sous le syndrome de la “fièvre acheteuse”, la consommation de masse nous fait acheter des effets dont on n’a pas forcément besoin.

De ce fait, les placards regorgent de vêtements ou accessoires tendances ou démodés mais surtout inutilisés ! Après coup, on se rencontre que l’on n’aime pas la forme du col, que la taille n’est pas très bien ajustée, que la longueur n’est pas optimale… Ou bien au fil du temps, il se peut que le vêtement supporte mal les lavages ou qu’on ait du mal à l’associer avec les autres pièces de sa garde-robe ! Bref, c’était un achat qui n’a pas de sens 🙁 

La consommation de masse propose des produits uniformes : on assiste à une standardisation, à des phénomènes de modes éphémères qui nous incitent à consommer toujours plus !

De ce fait, les styles vestimentaires tendent vers une uniformisation : tout le monde finit par ressembler à tout le monde, et en fin de compte personne ne ressemble à soi-même.

Nous sommes tous différents, dans la morphologie et dans les goûts, alors autant nous respecter

Comment faire pour créer votre garde-robe responsable ?

Allez, c’est le moment de parler de vous ! Prenez un temps pour vous, et un bloc note, voici venu la phase de réflexion. C’est le moment de se poser toutes les questions qui définiront vos besoins personnels et guideront votre consommation responsable.

 

# 1 l’état des lieux

Faites le point sur les vêtements que vous aimez

Quel sont les vêtements que j’aime ?

Quelles sont les pièces de ma garde-robe que je porte toujours ?

Vous verrez on fait vite le tour ! Alors allez plus loin dans la démarche : pourquoi ?

Est-ce la couleur, la matière, la forme ?

Ou bien un détail, comme la forme du col, la forme de la taille, la découpe ou l’imprimé du tissu ?

Quel élément du vêtement que je n’aime pas ? pourquoi (et vous refaites le même processus)

 

Soyez à l’écoute de vos émotions

N’oubliez pas la notion de sensations : comment vous sentez- vous quand vous portez ce vêtement ? Sexy, confortable, féminine, confiante, ou inversement maladroite, mal à l’aise, mal-habillée ? Quelle est la sensation sur votre peau ?

Oubliez-vous ce vêtement quand vous le portez ou au contraire vous gêne-t-il ?

Vous pouvez aussi considérer l’aspect affectif de vos effets : “je l’ai reçu en cadeau”, “il m’a été tranmis par ma tante”, “on a le même avec ma copine”…

 

Et à l’écoute des autres

Notez également les commentaires de votre entourage : “tu es jolie aujourd’hui”, “tu as bonne mine”, “cela te va super bien” etc.

Ne prenez pas en compte les remarques du type “je n’aime pas la couleur, la forme ou le motif” : ces commentaires sont personnels, ils dépendent de nos goûts, qui diffèrent d’une personne à l’autre. Ils sont donc normaux !

A chaque situation, son style

Noter ce que vous aimez porter, et pourquoi ?

« Je préfère un pantalon quand je travaille plus pratique pour me baisser et faire les essayages » ou encore “ J’adore les robes courtes, je me sens plus grande » et pour finir “Je ne mets que des pantalons car j’ai froid”.

Ensuite, entrez dans le détail : “ J’aime les pantalons taille hautes car j’aime avoir le bas du dos couvert ”, « J’aime les slims cela allonge ma silhouette » …

Tous ces détails ont leur importance pour la composition de votre garde-robe sur-mesure.

 

# 2 le tri de votre garde-robe actuelle

A partir de votre analyse, on passe au tri de la garde-robe. On ouvre grand les placards et les penderies, et on fait des piles. Rassurez-vous, nous n’allons pas tout jeter !

Méthode de tri : Généralement, à ce stade, on complète et on affine son analyse car d’autres questions surviennent et nous permettent de faire 6 piles différentes.

– question 1 : les vêtements que je porte et que j’aime : 

Pile A = ceux qui sont abimés

Pile B = ceux qui sont en bon état

– question 2 : les vêtements que je ne porte pas :            

Pile C = ceux que j’aime mais dont un détail me gêne ou trop petit ou trop grand

Pile D = ceux dont je n’aime pas la couleur ou le tissu

 – question 3 : les vêtements que je ne veux plus :                

Pile E = ceux que je n’aime plus du tout

– question 4 : les effets affectifs                                     

Pile F = ceux que je ne peux porter en l’état

Que faire avec nos piles ?  Ce qui est bien, c’est qu’il y a plein de solutions possibles !

Pour les piles D et E, on donne, on recycle : il y a plein d’idée sur le net et les réseaux, soyez créatifs et généreux.

Pour les piles A, C, et F on se rapproche de sa couturière. On donne une seconde vie à vos vêtements : on répare, on transforme, on reproduit dans une autre couleur ect…

Pour les piles B, on range précieusement dans sa garde-robe.

 

# 3 La garde-robe capsule

Composez vos tenues

Normalement à ce stade, vous n’avez plus que des vêtements de la pile B, complétés de A, C, F, une fois retouchés.  Il est temps d’associer vos différentes pièces et de composer vos tenues.

Posez-vous la question suivante : Je peux porter ce pantalon avec ce type de haut et celui-ci aussi, la veste, le manteau …

En effet, pas besoin d’avoir 100 pièces dans sa garde-robe pour avoir du choix dans ses tenues : il suffit d’associer ses pièces de façon différente pour composer des tenues différentes !

Avec quelques éléments que l’on mixe à l’envie, vous aurez plein de possibilités et de styles différents, sans jamais avoir l’impression de porter la même chose.

Des tenues bien pensées, de la tête au pied, c’est aussi un gain de temps le matin !  Vous serez serein sur vos choix, plus de question et de changement de dernière minute.

Quelques exemples pour composer vos tenues de votre garde-robe capsule

 

Ce que doit contenir votre garde-robe capsule

Une garde-robe dites « capsule » se compose en moyenne de 30 pièces qui mélangent des basiques et des pièces fortes et plus personnelles.

La liste sera différente en fonction des étapes précédentes puisque qu’elle tient compte de votre personnalité et de vos préférences. Il en va de même pour les matières et les couleurs et en alternant entre pièces basiques et vêtements plus “forts” : 

2 Pantalons de différentes matières,

2 jeans, un foncé, un plus clair

2 jupes, de différentes matières,

2 à 4 Robes dont 1 noire,

6 chemises, tops et tee-shirt,

6 Pulls de couleur variés,

1 trench

2 blousons type en jean, type perfecto

1 à 4 vestes types blazer, smoking

2 Manteaux, l’un uni, l’autre plus fantaisie

 

# 4 La liste de vos futures besoins

Avec votre analyse et votre tri, il est facile de déterminer ce qui vous manque : ce sont vos besoins en termes de pièces, de couleurs et de formes.

Vos futurs achats seront ainsi ciblés et réfléchis : vous aurez plaisir à consommer différemment, durablement et de qualité.

Vous ferez même des économies, car vous achèteraient moins mais mieux !

Avec un budget shopping maitrisé , vous pourrez aussi vous permettre d’acheter des pièces de meilleure qualité ou de faire l’expérience d’une création sur-mesure.