Dès que l’on se penche sur ses achats, sur ses besoins, on s’aperçoit que l’on peut consommer différemment et sans doute mieux ! On y trouve autant de plaisir et de satisfaction, voire même beaucoup plus de joie que lors d’un achat imprévu (qui une fois l’euphorie retombée, ne nous convient pas tant que ça, en fait ! ). 

Partir de son besoin est la première question à se poser : de quel vêtement ai-je besoin pour compléter ma garde-robe  ? Quel forme, quelle couleur, pour porter comment, avec quoi, dans quelles occasions… Sans oublier le choix primordial de la matière de vos habits. Oui mais voilà, comment choisir une matière adaptée à son vêtement ? Lin, coton, soie, laine.. Chaque matière et chaque tissu a sa spécificité : je vous explique comment choisir la bonne matière pour réaliser votre tenue sur-mesure !

Le mot de la couturière

Dans cet article, j’ai envie de vous dire encore une fois “faites-vous plaisir en choisissant des matières qui vous ressemblent” !  

Et pour cela, prenez-le temps d’une pause avant de faire votre achat…

Quelle est votre démarche : éthique, durabilité, écologie, économique ?

Quand je réalise un vêtement pour un ou une client(e), je pars de la personne : qui est-elle, quels sont ses goûts, son style vestimentaire ou son style de vie…

Je répondrais donc de la même façon à cet article 😉

Quel est votre objectif de consommation  ?

Consommer “vert”, ou consommer “responsable” c’est maintenant dans toutes les bouches : pour moi ce n’est pas une question de mode ou de tendance, c’est avant tout un parti pris, un vrai choix et de nombreuses possibilités. Cela retranscris votre positionnement personnel ! Alors questionnons-nous sur notre démarche et notre objectif de consommation.

 

📍 Si vous faites le choix d’une consommation économique  :

Les matières synthétiques (polyester, élastanne, polyamide, acrylique) sont assez abordables, car elles sont produites en usine de A à Z.

A contrario, les fibres naturelles sont produites à partir de matières végétales (coton, lin, chanvre, ortie, ramie…) ou animales (cuir, laine alpaga, mohair, soie, angora). Leur coût est plus élevé car le processus de fabrication de la matière est plus long : la matière première est extraite, transformée, puis les fibres sont filées, tissées et subissent des traitements.

Certaines matières “artificielles” se positionnent entre les deux : le tencel (fabriqué à partir de la cellulose de bois), le Pinatex (le cuir d’ananas), ou encore la viscose (qui est issue de produit naturel mais nécessite des produits chimiques). Le polyester recyclé est aussi une alternative permettant de traiter nos déchets sans en générer de nouveau.

On trouve également de nombreux effets fabriqués à partir de fibres naturelles et synthétiques, un mélange de matière permettant de faire baisser les prix . Cela peut être une bonne alternative pour votre portefeuille !

 

 

 

📍 Si vous faites le choix d’une consommation durable :

Les matières naturelles traversent le temps si on les conserve et on les entretient correctement.

Les matières synthétiques permettent d’avoir des propriétés spécifiques, durables et résistantes : elles sont parfaites pour des vêtements techniques, notamment pour le sport !

Comment je place le curseur pour choisir le tissu dans ce cas de figure ? Tout dépend de la qualité du tissu dont j’ai besoin, en fonction du type de vêtement confectionné. On reviendra sur ce point un peu plus bas dans l’article 😉

 

 

📍 Si vous faites le choix d’une consommation écologique  : 

Certaines matières végétales nécessitent de l’énergie (eau/électricité) pour être produites, voir même l’utilisation de pesticides...  Pour une approche plus respectueuse de l’environnement, des matières alternatives existent comme le coton recyclé (issues des chutes de production ou de vieux vêtements) ou encore le coton bio, produit sans pesticide. Il est bien de savoir jusqu’où vous voulez aller dans votre démarche : à vous de positionner votre curseur écologique et d’utiliser les labels pour vous y retrouver.

Qu’en est-il des matières animales ? Pour éviter tout risque de maltraitance animale, je vous conseillerai de choisir des producteurs locaux bénéficiant de labels.

 

 

Vous recherchez une matière spécifique

pour un besoin bien précis ?

Tout d’abord, il ne faut pas confondre nom des tissus et composants. En effet, la crêpe, la mousseline, le taffetas, la batiste, la popeline sont des appellations de tissus mais il existe de la mousseline de soie, de coton ou même de la mousseline synthétique (acrylique ou polyester). Donc on s’attache aux composants de la matière, c’est à dire aux fibres.

Puis ne vous fiez pas aux apparences : ce n’est pas parce qu’un tissus est épais qu’il est forcément plus chaud ! Ce n’est pas parce qu’un tissu vous parait lourd qu’il aura un meilleur tombé et donc une meilleure allure : en couture aussi il y a des faux amis 😉 

La qualité d’un vêtement, dépend de ses composants. Et le composant doit être choisit en fonction du besoin.

De quoi avez-vous besoin pour votre tenue sur-mesure ? Que recherchez-vous comme effet ou comme ressenti : de la douceur, de la chaleur, du confort, de la légèreté, pas de repassage, un lavage facile, une matière lisse, une étoffe à reflet. Qu’aimez vous porter sur votre peau, Quel aspect visuel vous préférez ?

Dans la couture sur-mesure, tout est à prendre en compte quand on choisit son tissu pour confectionner son vêtement.

Les besoins sont différents d’une personne à une autre, et d’une saison à une autre.  

✅  Si en hiver on recherche de la chaleur,  alors on va privilégier des tissus avec des composants de laine.

Le cachemire est léger, chaud et très doux. Le mohair a les mêmes propriétés et reste infroissable, la laine mérinos est super douce (on l’utilise souvent pour les costumes hommes).

Le velours est également un produit chaud très résistant : s’il a longtemps été un peu jugé “vieillot”, utilisé à bon escient il est sublime !  Cependant, ces matières demandent un entretien délicat…

Les pantalons en laine sont chauds mais épais : on lui préfère souvent le jean en coton, avec un peu de strech ! C’est une valeur sûre. Attention aux produits très extensibles, s’ils sont d’un grand confort ils ne durent pas très longtemps… Les fibres élastannes ne résistent pas aux lavages dans le temps.

La fibre polaire est également très chaude mais ne permet pas une forme de vêtement “glamour” ou très habillée : on la réserve souvent pour les activités de détente et les activités sportives.

✅  Si en été, si on veut de la légèreté sans transpirer, on privilégie le coton ou le lin. En prime, ce sont des matières très résistantes et faciles d’entretien pour le lavage et pour le repassage ! 

Le mélange des composants permet de trouver le bon équilibre pour la matière de votre vêtement. Par exemple la viscose/coton ou le mélange lin/coton apportent à la fois de la souplesse, et aussi un coté plus chic. Les fibres synthétiques sont elles aussi assez faciles d’entretien.

Si on souhaite un aspect vaporeux, on peut se diriger vers de la mousseline. La mousseline de soie reste fragile mais très douce et élégante, tandis que celle de coton est plus simple et plus solide.

La qualité dépend donc également de votre curseur “besoin” : quel est votre besoin personnel ?

Vous l’avez compris, tout dépends de vos besoins , bien soichir ces vêtements c’est avant tout se poser les bonnes questions sur soi-même !

Une idée, une envie, un projet : pensez à la couture !

Vous l’aurez compris, que ça soit pour votre garde-robe du quotidien ou pour une occasion,  la couture permet de concilier toutes vos envies et vos idées  en tenant compte de votre mode de consommation et votre style.

C’est bien plus que de se faire réaliser sur mesure un vêtement, c’est en choisir chaque étape !